Mes Lectures d’été

 

Salut à tous !

Cet été j’aimerais me remettre à lire de manière sérieuse, l’année dernière je m’étais lancée le défis de lire au moins 20 livres en 2018, et j’avais surpassé ce défis en lisant 24 livres. Cependant, cette année c’est une autre histoire : nous sommes en juillet et je n’ai lu que 3 livres, je me suis laissée engouffrer dans le spectre des réseaux sociaux.

Cet été je veux remédier à cette catastrophe et me remettre à lire. Je vais établir une routine du soir qui inclue de mettre mon téléphone en mode avion à partir de 21h et de lire entre 30 minutes et 1 heure. Pour ajouter à ma motivation, je me suis concoctée une pal avec des lectures qui me font envie depuis quelques temps déjà.

La Maison aux orangers

Résumé Amazon

L’amour peut-il grandir là où la haine a été semée ?

Jaffa, Palestine, 1948. Salim attend impatiemment le jour de ses huit ans. Enfin, il va pouvoir accompagner son père pour la cueillette des oranges, symbole du passage à l’âge adulte. Mais il n’aura jamais cette joie : la guerre israélo-arabe débute et sa famille est obligée de fuir en laissant derrière elle la maison et les orangers. 
Sunderland, Angleterre, 1959. Judit, douze ans, doit préparer sa bat-mitsvah. Elle voudrait pourtant oublier son prénom trop connoté, le poids écrasant du passé familial hanté par les pogroms russes et les camps allemands, et se jette à corps perdu dans la natation. 
Londres, swinging sixties. Lorsque leurs chemins se croisent, Judit et Salim tombent follement amoureux. Comment réussir à imposer leur histoire? Parviendront-ils à faire fi du poids du passé et à surmonter les embûches qui les attendent ? 


Ce livre me fait envie de par l’histoire d’amour que l’on devine entre les 2 personnages principaux avec comme fond le conflit israélo-palestinien. J’ai envie de voir comment ces deux personnages que tout sépare vont tomber amoureux et comment leur histoire personnel va se voir affectée par les conflits qui les entourent.

Le Mystère Henry Pick – David Foenkinos

En Bretagne, un bibliothécaire recueille tous les livres refusés par les éditeurs. Parmi ces manuscrits, une jeune éditrice découvre une pépite écrite par un certain Henri Pick. Elle part à sa recherche et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Mais selon sa veuve, il n’a jamais écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire.


Ce livre sera ma première lecture en catalan, et comme j’adore David Foenkinos,quoi de mieux que de me plonger dans cette histoire en version catalane. J’adore le pitch de l’histoire avec cette étrange librairie qui recueille les livres refusés par les éditeurs. Hâte de le lire ! J’aime beaucoup l’écriture poétique de l’auteur, j’espère retrouver son style si doux dans cet opus!

 

Pan de Limon con Semillas de Amapola – Cristina Campos

(non traduit en français)

Pan de limon con semillas de amapola - Crisitna campos

Au cours de l’hiver 2010, dans une petite ville de l’intérieur de Majorque, Anna et Marina, deux sœurs séparées dans leur jeunesse, se retrouvent pour vendre une boulangerie dont elles ont hérité d’une mystérieuse femme qu’elles pensent ne pas connaître.

Ce sont deux femmes avec des vies très différentes. Anna a à peine quitté l’île et est toujours mariée à un homme qu’elle n’aime plus. Marina parcourt le monde en travaillant comme bénévole pour une ONG.

Tout en essayant de percer le secret de leur patrimoine, elles devront faire face à de vieux conflits familiaux.

Ce roman est une histoire sur l’amitié féminine, sur les secrets conservés et les recettes de pain oubliées. Mais, surtout, c’est l’histoire de certaines femmes qui apprennent à décider, en toute liberté, de leur avenir.


Ce livre me faisait envie depuis des mois, mais j’avais peur que se soit un énième roman à l’eau de rose avec une histoire cousue de fils blancs. Mais j’ai vu qu’il avait plutôt de bonnes critiques sur Amazon, alors quand je l’ai repéré à la Fnac en promo, je me suis dit que c’était un signe. Et puis l’histoire se déroulant à Majorque, ce sera le roman parfait pour m’accompagner à la plage!

L’Empreinte de toutes choses

Elizabeth Gilbert

Alma Whittaker naît avec le XIXe siècle, à Philadelphie, d’un père anglais qui a fait fortune dans le commerce du quinquina et d’une mère érudite d’origine hollandaise. À leurs côtés et au contact des éminents chercheurs qui gravitent autour d’eux, Alma acquiert une intelligence éclectique et la passion de la botanique. Elle grandit animée d’une soif d’apprendre sans pareille, qui la poussera à explorer le vaste monde, la nature, la société dans laquelle elle vit… et son propre corps – de l’infiniment grand à l’infiniment petit. L’auteur du best-seller Mange, prie, aime nous raconte ici, des bas-fonds de Londres en passant par Tahiti ou les cimes des Andes, le siècle kaléidoscopique qui voit jaillir l’esprit des Lumières. Sa plume est vive, insolente, savante et non dénuée de romantisme : à l’image de son héroïne.


Mon copain m’a offert ce livre sachant qu’Elizabeth Gilbert est une de mes autrices favorites. Je suis déjà presque sur que c’est un livre que je vais adoré, mais j’avoue que jusqu’à maintenant ce pavé de prêt de 1000 pages me faisait aussi un peu peur de par sa longueur. 

 

Voilà c’est tout pour mes envies de lecture, et vous dites moi quelles seront vos lectures d’été.

A bientôt !20190630_201220_00008628399234973740268.png

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :