Mes Dernières lectures

Salut à tous!

Je vous retrouve pour vous parler des mes dernières lectures, et même si j’ai eu quelques déceptions, dans cet article, je ne parlerai que de mes coups de cœur ou du moins des livres que j’ai aimé. L’hiver est là et il est temps de se mettre sous les couvertures avec un thé chaud et de lire un bon livre pour se réchauffer le cœur 🙂

Voici donc trois de mes suggestions :

Les Culottées – Pénélope Bagieu

Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés. Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.

img_0766

Dernièrement, je me suis rendue compte que bien des femmes étaient tombées dans l’oubli (bien souvent au profit d’hommes) et je trouve cela d’une tristesse. Je suis notamment grâce à l’illustratrice Diglee, qui m’a fait découvrir avec son Inktober nombre de poétesses prolifiques et talentueuses mais, elles aussi, tombées complètement dans l’oubli.

Ainsi, le livre de Pénélope Bagieu suit cette même initiative de nous faire découvrir le portrait de femmes oubliées mais qui ont eu un destin unique. Ces femmes ont toutes eu une histoire singulière du fait de leur personnalité et de leurs actions. On découvre les grands faits de leur vie accompagnés d’illustrations exceptionnelles. J’ai adoré découvrir ces femmes courageuses qui méritent d’être connues et j’ai hâte de lire le second tome.

Les Derniers jours de Rabbit Hayes – Anna McPartlin

Neuf jours. C’est ce qu’il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement  » Rabbit « . Neuf jours, après plusieurs mois de combat – parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée. À son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l’enfance, l’adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans – une certaine idée du bonheur… Au fil des jours, tous s’interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d’une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?

les-derniers-jours-de-rabbit-hayes

J’ai lu ce livre sur ma Kindle. C’est un livre que j’ai lu sur les recommandations de Mango and Salt, et je n’ai pas été déçue. Dès le titre du livre on sait que l’on va pleurer, et c’est pour cela que j’ai d’ailleurs eu un peu de mal à le commencer. Cependant dès les premières pages on plonge avec les personnages dans leurs aventures. Et même si on pleure, on rit beaucoup aussi. La protagoniste souffrant d’un cancer stade IV, on a vu plus joyeux comme histoire, mais c’est là que l’autrice nous surprend grâce à la force de ses personnages. Ils sont tous bien travaillés et jouent un rôle particulier dans le vie de Rabbit.

J’ai notamment beaucoup aimé le personnage de la mère de Rabbit qui est haute en couleur, à dire à chaque phrase des vulgarités et qui a une forte personnalité dirons-nous 🙂 J’ai aimé les flash dans le passé de Rabbit et revivre son adolescence et ses premières amours. Même si l’histoire est triste, c’est un livre qui met du baume au cœur.

Eleonor Oliphant va très bien – Gail Honeyman

Eleanor Oliphant est un peu spéciale. 
Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages. 
Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka. 
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec  » maman « . 
Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode. 
Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites. 
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec  » maman « , Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami… img_0561

C’est un récit original avec un schéma plus ou moins attendu cependant j’ai aimé ce livre porté par un personnage atypique, Eleanor, qui vit sa vie tant bien que mal mais qui sans vouloir se l’avouer souffre de sa solitude. On s’attache très vite à Eleanor, ses réactions et son honnêteté sont désarmantes, ce qui ce qui lui cause des torts parfois.

J’ai beaucoup rit sur ses avis tranchés sur tout, comme par exemple son amour inconditionné pour Tesco. Par le chemin qu’entreprend Eleanor, on en apprend beaucoup sur la dépression et l’importance des relations sociales, ou combien il est difficile de sortir de son isolement. Même si les réactions d’Eleanor peuvent paraître atypiques, elles reflètent sa solitude et le peu d’interactions sociales qu’elle a. Le fils de l’histoire reste simple, cependant le cheminement personnel du personnage principal m’a tenu en haleine car je me suis très vite attachée à elle. Je me suis rendue compte de l’importance d’avoir de l’empathie envers autrui et d’être moins critique. finalement on pourrait même considérer ce livre comme du développement personnel.

Voilà c’est tout pour ce post, j’espère qu’il vous aura plu, et si vous aussi vous avez eu des coup de cœur n’hésitez pas à les partager en commentaire 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :